VOUS PARLEZ RIVIERE ?

La gestion des rivières est une activité technique et comme toute activité technique, elle possède son jargon. Alors si vous vous perdez dans la ripisylve, que les EPCI vous donnent des boutons ou que vous en avez ras le bassin versant, voici quelques éclaircissement!

LES TERMES TECHNIQUES :

 

ADOUX désigne les petits ruisseaux qui bordent le Buëch et certains affluents et qui souvent servent de refuge pour la reproduction de la truite ou pour le développement de l’écrevisse à pieds blancs.
ALLUVIONS désigne les galets, le sable, la vase transportés et déposés par la rivière.
BASSIN VERSANT désigne une rivière et l’ensemble de ses affluents; pour le Buëch, la vallée du Buëch se superpose au bassin versant.
CHARRIAGE désigne le transport d’alluvions par la rivière.
COLLECTIVITÉ LOCALE / TERRITORIALE désigne la commune, la communauté des communes, les syndicats de communes, le Conseil Départemental, le Conseil Régional.
DOCUMENTS D’OBJECTIF c’est le document qui définit les règles de gestion d’un site Natura 2000.
ÉCHELLE LIMNIMÉTRIQUE échelle métallique graduée permettant de mesurer la hauteur d’eau d’un cours d’eau.
ÉCOSYSTÈME ce terme désigne l’association d’une communauté d’espèces vivantes (animaux ou plantes) et d’un environnement physique qui fournit l’eau, l’air et les autres éléments dont ces espèces ont besoin pour vivre.
ÉROSION c’est le processus de dégradation et de transformation du relief,qui est causé par tout agent externe, dans le cadre du Buëch, les berges constituent le relief et l’eau l’agent externe.
ESPACE DE MOBILITE il s’agit de l’espace du lit majeur à l’intérieur duquel le ou les chenaux fluviaux assurent des translations latérales pour permettre une modélisation des sédiments ainsi que le fonctionnement optimum des écosystèmes aquatiques et terrestres.
ÉTIAGE période de basses eaux : sur le Buëch, en été principalement mais également en hiver.
FASCINE fagot de branches d’arbres (généralement de saules) permettant de stabiliser les sols/les berges/les talus.
FRANCHISSABILITÉ ce terme permet de qualifier les obstacles à la remontée des poissons suivant qu’ils soient ou non franchissables.
FRAYERE lieu de reproduction des poissons, des amphibiens, des mollusques et des crustacés (ils y pondent leurs oeufs). Les bancs de graviers, les bras morts, les forêts alluviales, les prairies inondables, les racines d’arbres constituent ces zones de frai. Chaque espèce, en fonction de sa stratégie de reproduction se reproduit dans un habitat en particulier.
GÉNIE VÉGÉTAL ce terme désigne un ensemble de techniques de construction fondé sur l’observation et l’imitation des modèles naturels pour répondre à des problématiques d’aménagements du territoire. Les principaux domaines d’utilisation du génie végétal sont la lutte contre l’érosion du sol ou l’instabilité des talus, la renaturation d’un site, la lutte contre les espèces invasives et la protection contre les risques naturels ou le bruit.
HABITATS ce terme désigne le milieu de vie d’une ou plusieurs espèces animales et/ou végétales.
INCISION il s’agit du phénomène d’enfoncement du lit d’une rivière suite à une perturbation du transport solide (érosion régressive, remontant vers l’amont ou progressive, se propageant vers l’aval).
MODÉLISATION « modélisation des débits du Buëch », désigne la reconstitution des débits du Buëch par calcul à partir des mesures de la hauteur d’eau, de la vitesse et de la connaissance du profil de la rivière.
RESTAURATION « restauration de la ripisylve » : désigne les travaux conduit sur la végétation du lit et des berges. Le but de ces travaux est d’améliorer la protection contre les crues et la stabilité des berges.
RIPISYLVE désigne la forêt qui pousse dans le lit des cours d’eau, constituée notamment de saules et de peupliers.
SYSTÈME D’ENDIGUEMENT Depuis 2015, on considère qu’une digue n’est pas le seul ouvrage qui permette d’assurer la protection d’une zone. Une ou plusieurs digues, ainsi que d’autres types d’ouvrages, peuvent également remplir collectivement, et en cohérence entre eux, cette fonction : on parle alors d’un ensemble d’ouvrages assurant la protection, le système d’endiguement.
TARAGE tarage d’une station de mesure automatisée des débits : désigne les mesures faites dans le cours d’eau, sur le site de la station de mesure, pour s’assurer de la correspondance entre les mesures des stations automatisées et le débit s’écoulant dans la rivière.
TRESSES / TRESSAGE désigne les multiples bras qui forment le Buëch sur certaines parties de son lit. C’est une caractéristique des rivières à fort charriage.

 

 

LES ABREVIATIONS :

SMIGIBA Syndicat Mixte de Gestion Intercommunautaire du Buëch et de ses Affluents.
AFB Agence Française pour la Biodiversité, anciennement l’ONEMA, Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques (encore plus anciennement CSP) établissement public de l’Etat qui emploie les gardes pêche.
EPCI Etablissement Public de Coopération Intercommunale, soit les communautés de communes.
FEDER Fonds Européens de Développement Régional : aides financières de l’Union Européenne.
GEMAPI Gestion de l’Eau, des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations : nouvelle compétence obligatoire des communautés de communes depuis le 1er janvier 2018.
DDT Direction Départementale du Territoire, anciennement Direction Départementale de l’Equipement et de l’Agriculture.
PAPI Programme d’Actions de Prévention des Inondations
ZSC Zone Spéciale de Conservation
ZPS Zone de Protection Spéciale